Immobilier – Pas plus de 10 000 €/m² à Genève

En lisant une analyse américaine analysée par La Marthe, le marché immobilier à Genève correspond au premier mondial par rapport à la hausse des taux en fonction du salaire des familles.

Depuis maintenant cinq semestres, les taux du marché de l’immobilier dégringolent, au point de devoir atteindre une performance historique ces derniers jours de mai. Effectivement, la maison de l’immobilier établit que les chiffres du mois de mars est en moyenne de 6.75% pour l’immobilier neuf, contre 6.19% en février 2010.En core plus de personnes riches se séparent de leur appartement à Paris dans l’optique de se loger dans des municipalités économiquement plus satisfaites. Ce qui fait s’estomper le montant des biens immobiliers de prestige en Suisse Romande.

En règle générale le prix au mètre carré dans la région de Genève approche les 7 280 CHF/m², jusqu’à des sommes pouvant atteindre 6 430 Euros/m², par rapport aux quartiers. Les lieux les plus recherchés, donc les plus chers, sont le centre-ville, Le quartier du Lac ou Bel-Air.Avec de 30 à près de 45 % de compromis prises en compte en 2012, par contre des taux qui restent invariables dans le Genevois, aucun doute, la région de Genève se porte bien !
« Dans l’immobilier, nous avons atteint à un niveau de coûts d’avant la rupture et la révision qui avait commencé dans le canton depuis 2008 s’est confirmée depuis 2011 », examine Me David Delage, spécialiste des analyses immobilières à la Chambre fédérale des agents immobiliers.

Avec quelques indices pécuniaires (licenciements, évictions…) tous les jours arrêtés en état d’alerte, le domaine de l’immobilier à Genève ne peut espérer une accalmie. Les dernières années garantissent un chiffre passablement bas de mises en vente, avec des coûts qui demeurent dans le canton avec les plus raisonnables. En général, les surfaces dans l’ancien se révèle ainsi parmi le moins cher.

Un confort excessif équilibré à votre niveau de vie et à vos envies.En ce moment les montants de l’immobilier s’accroîssent incontestablement plus lentement et le nouveau bénéficiaire aura à s’armer de patience.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier. Bookmark the permalink.