Location Immobilière – Comment se porte le secteur immobilier à Genève

Dans le canton de Genève, le trimestre dernier, différents propriétaires ont effectivement vendu leur appartement ou leur habitation, ce qui cause un accroissement de 46% des propositions en comparaison de décembre 2014. Des propriétés qui appartiennent à de gens fortunés.

Aucun doute, 2013 aura été le moment du décrochage pour l’immobilier de standing. D’après le spécialiste du luxe Christophe Pape, le nombre des accords a dégringolé de 59% pour les biens d’une valeur majeure.
Le secteur de l’immobilier de prestige dans le canton de Genève et dans la région lémanique s’est maintenu au 3ème semestre 2009 si l’on en croit l’entreprise Lausanne Realtor mondial Realty.

En core plus de personnes fortunées mettent sur le marché leur appartement provincial pour partir partir dans des régions financièrement plus favorables. Ce qui engendre le ralentissement du tarif des biens de qualité dans la région de Genève.

Les demandeurs toujours plus attentifs

Les appartements atteignant plus de 5.000.000 de francs s’accumulent depuis sept mois dans les vitrines des agences expertes dans l’immobilier de luxe.

Le chef de file genevois du marché immobilier de qualité, avec au moins 66 sociétés immobilières en France, a effectué un total de ventes d’au moins 501.400.000 de Francs.

En moyenne le prix au mètre carré dans le canton est de 5 910 Francspar mètre carré, avec des tarifs qui peuvent atteindre 8 510 CHFpar mètre carré, au regard des secteurs. Les points les plus appréciés, donc les plus coûteux, sont le centre, les Paquis ou le quartier Liberté.

Le paradis privé et les colossalles baies vitrées laissent passer dans votre salon la splendeur naturelle.

Tarif par rapport à la mise en vente d’une maison sur Genève et compte rendu du domaine de l’immobilier dans la région : Si le domaine de l’immobilier met en évidence des s de recrudescence avec une montée des adjudications, notamment des appartements vétustes, les adjudicataires ont le domaine en main et négocient les estimations au maximum.Avec de 35 à près de 45 % de contrats relevées en 2012, mais des montants qui semblent réguliers dans le Genevois, aucun doute, le Genevois ne craint pas la crise !
« Dans le domaine de l’immobilier, nous sommes restés à un niveau de tarifs post dépression et la reprise qui s’était amorcée dans la région depuis 2011 a été confirmée après 2009 », examine Me Nicolas Martin, expert des analyses immobilières à la Chambre syndicale des députés.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier. Bookmark the permalink.