Suisse Romande Immobilier – Jusqu’où ira la baisse des prix de l’immobilier ?

Avec 33 à 42 % d’offres enregistrées en 2011, mais des prix qui semblent équilibrés dans Genève, pas de doute, le canton de Genève a la cote !
« Dans le secteur immobilier, nous sommes revenus à un niveau de coûts d’avant chute et la reprise qui s’était amorcée dans la région depuis 2009 a été confirmée depuis 2008 », note Me Jacques Mons, spécialiste du secteur immobilier à la Cour cantonale des agents immobiliers.

Dans le cadre d’une affaire touchant à une adjudication ou la location d’un bien, le possesseur a le devoir de procurer un justificatif qui consigne la majorité des nouvelles à propos de l’état et l’entretien du bien immobilier en question.

Le secteur de l’immobilier de prestige résiste dans les zones raffinés du sud du Genevois. Le Genevois persiste cependant d’aguicher les plus aisés qui pensent d’avantage au financement dans le secteur immobilier de standing.

La plateforme de référence au sujet des annonces immobilières de standing. L’Immobilier Genève vous permettra de facilement acquérir votre logement de standing et de grande classe.
Depuis environ un milieu de décénie, Louis Ronchet représente un professionnel le mieux placé des personnes qui veulent obtenir une acquisition de bonne facture sur Genève.

Les terrains ayant le plus d’intérêt correspondent aux logements à prix bas. Et pour optimiser ce concept d’opération, il faudra encore plus opter pour les appartements petits.

Les loyers ont été revus à la hausse infiniment plus lentement que la conjoncture ces derniers mois, à en croire le rapport de la fédération immobilière de Genève. Ils ont d’ailleurs plusieurs fois fléchi durant des changements d’habitants, alors que la durée de vacations des biens a augmenté.

Les clients toujours hésitants

Les appartements qui coûtent plus de 4.000.000 d’euros s’amoncèlent depuis plusieurs mois dans les s des agences expertes dans l’immobilier de grande classe.

Le leader suisse des transactions immobilières de prestige, avec au moins 75 succursales immobilières à Genève, a réalisé un volume de transactions supérieur à 592.900.000 de CHF.

En plein dans l’angoisse économique, de la diminution des cours de l’immobilier et de de l’augmentation des demandes d’emprunts, les Romands devraient-ils se porter acquéreurs d’un logement par les temps qui courent ?

Advertisements
This entry was posted in Immobilier. Bookmark the permalink.