Immobilier du canton – Les prix de l’immobilier ancien en baisse

Le site de l’immobilier à Genève vous propose le plus d’offres d’immobilier autour de Genève : Studio, Terrain, Maison, Chalet, Villa, Appartement, etc.
Loin des tumultes dans le secteur immobilier de l’Hexagone, le secteur du haut de gamme dans le Genevois montre fièrement une vitalité culottée.

Les professionnels de l’immmobilier d’entreprise, venus du monde entier pour le 24e Mipim de mardi à vendredi à Cannes, s’inquiètent de la menace d’une possible « bulle immobilière » car les banques restreignent leurs crédits en raison des nouvelles normes, dites de « Bâle III ».

Aucune morosité parmi l’immobilier dans le secteur de Genève. Le charme de l’endroit, son ardeur et ses projets persistent à captiver une population de plus en plus considérable. Le domaine immobilier de prestige suisse persévère à bien se maintenir grâce aux acquéreurs des pays scandinaves et les prestigieuses familles bourgeoises qui continuent à penser qu’investir dans l’immobilier est un assez bon choix.

Avec 32 à près de 43 % d’ententes constatées en 2010, par contre des tarifs qui se maintiennent réguliers dans Genève, pas de doute, le Genevois ne craint pas la crise !
« Dans le domaine de l’immobilier, nous avons atteint à un niveau de prix d’avant débâcle et la révision qui avait commencé dans le canton depuis 2005 s’est confirmée depuis 2006 », examine Me Gilbert Louis, habitué du domaine immobilier à la Cour européenne des députés.Un luxe splendide adapté à votre mode de vie et à vos hôtes.

Très belle vue sur les montagnes environnantes, depuis cet appartement situé au 3éme étage sans élévateur, qui possède un accès immédiat à une plage privée, et composé d’un sauna.

Depuis près de cinq mois, les taux du marché de l’immobilier ont dégringolé, même à toucher une performance historique ces dernières semaines de mars. Assurément, le syndicat de l’immobilier observe que les cours du mois de février est à peu près de 6.31% pour l’immobilier de prestige, contre 4.52% en octobre 2010.

Compte tenu de la crise financier, de la revalorisation des cours de l’immobilier et de l’évolution des taux d’emprunts, les Genevois devraient-ils se porter acquéreurs d’un bien en ce moment ?

Advertisements
This entry was posted in Immobilier. Bookmark the permalink.