Immobilier en Suisse Romande – L’immobilier a chuté à Genève … mais remonte déjà

Le domaine de l’immobilier de prestige en Suisse tire parti des défiances relativement à la conjoncture et à la crise de l’euro.En ces temps difficiles les tarifs de l’immobilier se développent beaucoup moins vite et le nouveau possesseur aura à espérer beaucoup.

Les biens immobiliers qui ont un maximum d’intérêt correspondent aux logements à bas prix. Alors dans le but de maximiser ce mode de campagne, il faut encore plus privilégier les appartements petits.

En plein dans le marasme économique, de l’évolution des prix de l’immobilier et de la revalorisation des demandes d’emprunts, les habitants de Genève ont-ils raison de considérer l’acquisition d’un logement aujourd’hui ?Le chaos du domaine de l’immobilier de luxe français s’est éternisé l’an dernier, avec encore une fois la chute de la quantité d’opérations immobilières au sein du marché des locations, selon les derniers chiffres officiels.

La compagnie Genève Immobilier est honorée de exposer son portefeuille de biens prestigieux à dans le Genevois, avec une ribambelle de demeures anciennes ou présentes en Suisse Romande et ses parages. Au premier abord, le secteur de l’immobilier est reparti à ses coutumes préalables à la crise.

Etant donné le grand nombre important de propositions immobilières, il devient utopique de décrocher la perle rare. L’immobilier de prestige sait s’opposer à la crise immobilière.

Avec 34 à près de 44 % d’ententes relevées en 2011, mais des taux qui semblent réguliers dans le canton de Genève, pas de doute, la région de Genève se porte bien !
« Dans le secteur immobilier, nous sommes revenus à un niveau de choix d’avant chute et la révision qui avait commencé dans le canton depuis 2008 s’est confirmée depuis 2010 », critique Me Gilles Perrin, habitué de l’immobilier à la Chambre régionale des agents immobiliers.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier. Bookmark the permalink.