Location Immobilière – La crise immobilière touche Genève

Avec la totalité des indications boursiers (licenciements, expulsions…) de plus en plus bloqués dans un état instable, le marché immobilier dans la région de Genève ne peut compter sur l’accalmie. Les derniers mois assurent un montant suffisamment dérisoire de transactions, en dépit des estimations qui résident en Suisse parmi les plus faibles. Dans la majorité des cas, les surfaces dans l’immobilier ancien se dévoile aussi comme le moins onéreux.

Le secteur de l’immobilier de luxe résiste parmi les zones raffinés du centre du Genevois. La ville de Genève persiste malgré cela d’aguicher les gens fortunés qui croient encore au financement dans le marché immobilier de standing.

A l’évocation d’une opération touchant à un transfert ou une location immobilière, le titulaire a le devoir de livrer un fichier recelant les principales nouvelles sur l’état et l’entretien de l’appartement en question.

Un niveau de vie opulent approprié à votre niveau de vie et à vos aptitudes.

Depuis près de deux semestres, les chiffres de l’immobilier ont chuté, jusqu’à accéder à une performance jamais encore atteint au mois de août. Effectivement, le syndicat de l’immobilier s’aperçoit que les barèmes du mois de mai était à peu près à 2.49% pour l’ancien, contre 6.12% en septembre 2007.

Pensée pour s’ajuster parfaitement et harmonieusement avec la nature environnante, la villa a une ligne actuelle.

Taux d’intérêt rondement bas, barèmes en effondrement de 20 à 44 % en 3 mois dans le canton et même ailleurs, les agents immobiliers sont tous d’accord : c’est maintenant qu’il faut acheter.

Les étrangers, nous le savons, affectionnent Genève.. Les étrangers sont de cette façon d’avantage présents sur le secteur de l’immobilier de standing. Pour les biens compris entre 4 et 6 millions de CHF, les étrangers représentent chez Genève Mondial Immobilier plus de 46 % des affaires, contre 71 % seulement en 2007. Les chiffres des officiers ministériels relatives à l’année 2007, établissent un pourcentage de clients étrangers avoisinant les 42 à 41 %.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier. Bookmark the permalink.